ROBERT BURNS CENTRE
MILL ROAD, DUMFRIES
Téléphone (01387) 264808

Heures d'ouverture avril-septembre du lundi au samedi 10h - 20h dimanche 14h - 17h
octobre-mars du mardi au samedi 10h - 13h, 14h - 17h
Entrée libre
Documentaire audio-visuel Adultes £1.80 Réductions 90p
Cinéma ouvert du mardi au samedi soirs avril - septembre 20h octobre - mars 19h30
Adultes: £5.50 Réductions: £4.10
Robert Burns, le poète national d'Ecosse, passa les dernières années de sa vie à Dumfries. Il y vint pour la première fois en 1787, pour lover la ferme d'Ellisland, à quelques miles au nord de Dumfries. Il était déjà connu pour ses écrits: l'édition de ses poèmes à Kilmarnock, en 1786, fut si populaire qu'elle fut réimprimée neuf mois plus tard à Edimbourg. Dès lors, Burns et sa famille s'installèrent à Ellisland. Pour augmenter ses revenus de la ferme, Burns prit un poste au département des douanes de Dumfries.

Malgré deux emplois à plein-temps et une santé faible, Burns trouva le temps d'écrire de nombreux poèmes, et en faisait souvent des chansons en reprenant des airs écossais traditionnels. En 1791, il quitta Ellisland pour déménager dans un appartement de Bank Street, près du centre de Dumfries. Ayant alors plus de temps libre, il se consacra à l'écriture de chansons au cours d'une période très prolifique.

En 1793, il s'installa dans une maison plus spacieuse de Mill Street (aujourd'hui Burns Street!). Là, il composa quelques-unes de ses plus belles chansons, comme "My love is like a red red rose", "A Man's A Man For A' That" et "Scots Wha Hae". Sa santé étant devenue plus faible, il prit une série de bains de mer à Brow Well en 1796, et c'est dans un état très affaibli qu'il regagna Dumfries. Il mourut le 21 juillet 1796, à l'âge de 37 ans.

The Robert Burns Centre fut inauguré en 1986 pour perpétuer la mémoire du poète, qui passa les dernières années de sa vie dans les rues populeuses et l'ambiance vivante du Dumfries de 1790. Cette réalisation, la plus récente de l'office du tourisme écossais, s'inscrit dans le cadre d'une "Route Historique" dont le but est d'aider le visiteur à découvrir la région de Burns.'

Sur cet emplacement se trouvait autrefois un moulin, propriété de la commune de Dumfries depuis au moins 1705, date à laquelle on construisit le déversoir pour alimenter les roues hydrauliques. Le bâtiment actuel date de 1781, et ayant dors et déjà trois roues hydrauliques en dessous fut utilisé au début du siècle par la Compagnie d'Electricité comme centrale hydro-électrique.

Au premier étage se trouve une exposition d'objets ayant appartenu à Robert Burns, ou qui témoignent de l'histoire traditionnelle de Dumfries. On y trouve de nombreux objets d'époque, des manuscrits, des vestiges du passé. Le plus bel objet est sans doute la maquette, au 500e, de Dumfries dans les années 1790. Des affiches présentent la vie quotidienne du poète, ses oeuvres, ses rencontres et les principaux évènements de sa vie dans cette ville. On voit exposé, également, un mannequin de Burns en officier des douanes, ainsi qu'un récit sur l'origine de sa popularité.

Un café agréable vous attend, à l'intérieur ou devant la rivière, où vous pouvez prendre des boissons ou des repas chauds ou froids. Les programmes des différentes expositions sont affichés à l'intérieur du musée et sur les murs du café, à côté d'oeuvres d'artistes et d'artisans locaux.

Un auditorium de 69 places projette deux court-métrages: "Robert Burns, The Dumfries Years" et "Dumfries, Queen of the South". Sa réalisation répond au besoin, apparu dans les années 80, d'une salle de projection régionale; financée par le Bureau écossais du Cinéma, son but depuis 1987 est de passer des films de qualité le soir. Il projette des films de 16mm et de 35mm et est, en rapport avec sa taille, l'un des plus frequéntés d'Ecosse.

Le Centre dispose d'une librairie complète et d'un bureau d'information.
Il est aussi entièrement aménagé pour les handicapés